Le blogue du RÉFO vise à rassembler des textes, photos et vidéos d'étudiant(e)s francophones et francophiles d'un peu partout en Ontario. 

L'objectif du blogue est de créer une meilleure compréhension des réalités et priorités étudiantes en Ontario français et de créer des ponts entre les étudiant(e)s qui fréquentent une des 11 institutions francophones et bilingues de la province.

Tout étudiant(e) peut contribuer au blogue en soumettant un texte, une photo ou une vidéo par courriel au RÉFO au info@refo.ca. Les opinions exprimées ici sont celles des auteur.e.s et ne représentent pas nécessairement la position officielle du Regroupement. 

Le blogue du RÉFO

François Hollande reconnaît les minorités francophones canadiennes

Le lundi 3 novembre 2014, le Président de la République française François Hollande était en visite au Parlement canadien dans le cadre de son voyage au Canada, où il s’est arrêté pour s’adresser à la Chambre des communes.

Au cours de son discours, touchant tant à l’économie qu’à la guerre en Iraq, aux conflits armés en Ukraine et à l’environnement, le Président Hollande s’est également longuement étendu sur la francophonie canadienne, et ce à plusieurs reprises.

Voici quelques-unes des citations inspirantes du Président Hollande que j’ai retenues. Puissent-t-elles engendrer encore un peu plus d’espoir et de soutien envers la pérennité d’une culture franco-canadienne forte et vivante.

  • « Le Canada est né en français, et donc, il parle français. Cette relation intime englobe l’ensemble du Canada. Depuis l’atlantique et l’ancienne Acadie jusqu’aux dynamiques communautés francophones qui se sont développées aux confins du Pacifique, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. C’est toujours un plaisir, une fierté d’entendre parler français dans le monde, et d’entendre parler français au Canada. »
  • « La francophonie n’est pas une survivance de l’histoire, c’est un atout pour l’avenir. Et les jeunes générations ont compris que le bilinguisme était une chance, que le français c’est la langue de l’excellence culturelle, mais aussi la langue du développement économique. »
  • «Le français c’est la langue des libertés. Le français incarne des valeurs. Le français défend les droits de l’homme.»
  • « Lors du prochain sommet [de la Francophonie] de Dakar, qui se tiendra le mois prochain [le 29 et 30 novembre], la France et le Canada seront présents pour donner une nouvelle impulsion à la francophonie. Je veux que ce rendez-vous de Dakar […] soit utile pour que nous puissions soutenir davantage la jeunesse francophone, protéger davantage le droit des femmes francophones et que nous puissions aussi développer des technologies nouvelles dans l’ensemble de l’espace francophone. »
  • « Nous voulons faire une francophonie qui soit à la fois culturelle, elle l’est, et qui puisse être économique. Le français doit unir les chercheurs, les créateurs, les entrepreneurs pour créer une nouvelle économie, pour tous les pays qui parlent le français, ou qui voudraient le parler. »

Après avoir écouté ce discours rempli de ces paroles encourageantes, je suis ragaillardi dans mon appartenance comme franco-ontarien et franco-canadien. Le français est non seulement l’une de nos plus grandes richesses, mais c’est également notre patrimoine, notre histoire, notre identité.

Benjamin Doudard est un étudiant en première année en communication à l’Université d’Ottawa.

Posté il y a 427 semaine